Macarons : la recette parfaite

Enfin !

Ma recette ultime des coques de macarons !

Basta le croûtage, les blancs d’œufs vieillis et tout le tralala !

Et dire que j’en ai essayées des recettes !

Après quelques années je détenais ma recette fétiche, mais qui hélas, dorait les macarons et donc il était impossible d’en faire des coques blanches (oui, c’est un détail, mais pour une addict des macarons, une obsessionnelle du macaron, ce détail me gênait beaucoup). J’avais ma collerette, aucune coque ne craquait, le goût était là, ainsi que la texture (sauf que la texture devenait plus molle, moins croustillante, le lendemain; donc je ne pouvais les réaliser que le jour-même de la dégustation) jusqu’au jour où la cuisson devenait de plus en plus longue. Je ne comprenais pas ; j’avais en plus un nouveau four, donc ce n’était pas de sa faute 😉

Désespérée le jour de mon anniversaire (je rappelle qu’en tant que fan de macarons, on ne peut se satisfaire d’un macaron bronzé et pas assez cuit à l’intérieur un jour comme celui-là !), le jour du macaron framboise (une tradition depuis quelques années), j’ai abandonné ma recette et n’ayant que très peu de temps pour les faire (1 heure, oui oui 1 seule heure !!!) je me suis mise en quête d’une recette rapide… Sans trop de conviction… Pfff…

Et je tombe sur la recette de Cook’easy qui promet des macarons parfaits. Je regarde la vidéo (que je vous conseille fortement de regarder : çà rassure, les macarons ne sont pas si méchants !) et… Génial, il n’y a pas de « croûtage !

Bénéfice = 30 minutes gagnées dans la réalisation des coques !

Aussi, il ne faut que 4 ingrédients (pas de citron, de sel, de colorant…Nada !).

Je m’étonne du résultat de ces macarons, sachant qu’avec ma recette antérieure j’avais l’habitude de n’utiliser que des blancs d’œufs viellis, de mixer la poudre d’amande, le sucre glace, mesurer précisément le jus de citron, je mettais 2 plaques superposées dans le four, je surveillais bien le croûtage, j’étais à cheval sur mon « macaronnage »… Et blablabla…

Bon je ne risque rien, alors je me lance dans les macarons dits parfaits, faciles et rapides à réaliser (j’étais très, mais très très, sceptique). Hop, je casse 2 œufs, je fais tourner mon kiki, hop, la poche à douille, hop dressage et hop hop hop j’enfourne dans la foulée… Je n’ose pas regarder le four, je croise les doigts afin d’obtenir de beaux macarons pour le dessert de mon anniversaire (et je me dis : « Et la marmotte elle plie le papier et emballe chocolat »).

Puis, dring, le four sonne…

Waouhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh ! Oui, waouhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh !

J’appelle mon époux, excitée et folle de joie ! Je n’ai jamais réalisé d’aussi belles coques !

Coques lisses, blanches, collerette impec et elles se décollent toutes seules du papier sulfurisé après refroidissement (aucune accroche, mon papier sulfurisé et comme neuf).

Et je suis certaine que mon nouveau four y est pour quelque chose (mon ancien carburait d’un côté mais cuisait moins de l’autre). J’ai utilisé le mode professionnel de ce four super méga génial et cette fonction est une révélation ! Révolutionnaire pour ma pâtisserie !

J’écris, j’écris, tellement je veux partager mon contentement.  Mais passons aux choses sérieuses : LA RECETTE !

 

Macarons : la recette parfaite

Ingrédients

    Pour 22 coques environ
  • 80 grammes de sucre glace
  • 80 grammes de poudre d'amandes (prévoir environ 100 à 120 grammes, car il faudra tamiser et obtenir 80 grammes de poudre tamisée)
  • 80 grammes de sucre en poudre
  • 66 grammes de blanc d’oeufs

Instructions

Commencer par passer dans un chinois la poudre d’amandes afin d'obtenir 80 grammes en poudre fine. Ajouter 80 grammes de sucre glace en le tamisant aussi. Mélanger avec une cuillère les 2 poudres.

Préparer la feuille de paper sulfurisé (qui devra être bein plane et bien coupée à la dimension de la plaque à pâtisseries (non perforée !) et la placer donc sur la plaque à pâtisseries.

Peser 66 grammes de blancs d'œufs. Munir le robot du fouet. Les monter en neige Une fois que les blancs commencent à bien monter en neige, incorporer le sucre petit à petit (1 cuillère à soupe à la fois). Laisser bien tourner le robot afin d'obtenir une meringue française ferme et bien brillante.

Ôter le fouet du robot et le remplacer par la feuille.

Faire tourner le robot vitesse lente en ajoutant progressivement le mélange poudre d’amandes / sucre glace à meringue. Il faut de temps en temps racler les bords du bol (parfois la pâte ne se mélange pas bien sur les bords). La pâte doit devenir homogène, lisse et doit former le "ruban" (on doit bien voir les sillons de la feuille qui passe dans la pâte).

Dès la pâte prête, préchauffer le four (avec la grille au 3ème gradin), à 140°c (mode "pro" : ce qui est à peu près équivalent à la chaleur par le haut combinée à la chaleur tournante).

Placer la pâte dans une poche à douille avec une douille ronde (N°13).

Faire adhérer avec un peu de pâte la feuille de papier sulfurisé à la plaque à pâtisseries.

Disposer des petits ronds de pâte.

Taper la plaque doucement afin d'avoir des tas lisses et d'évacuer les bulles d'air.

Mettre à cuire immédiatement 13 minutes. Sortir la plaque du four et laisser refroidir les coques quelques minutes sur la plaque. Puis ôter le papier sulfurisé de la plaque à pâtisseries (avec les coques qui restent dessus) et disposer la feuille sur un plan de travail et laisser totalement refroidir ainsi.

Il ne reste qu'à garnir !
https://www.yumelise.fr/macarons-recette-parfaite/

 

 

 

 

 

14 réponses
  1. Soucarre Alain
    Soucarre Alain dit :
    Merci pour votre recette qui est super j’ai vu la vidéo et je n’en reviens pas de ma réussite . J’en fait depuis longtemps avec des recettes différentes et souvent des catastrophes. ils sont parfaits.excellente soirée
  2. sana
    sana dit :
    Bonjour! Ce que j’aimerais savoir la différence entre la meringue française et italienne niveau résultat? Pourquoi certain préfere l’une oû l »autre?
  3. Sofhy
    Sofhy dit :
    Je me reconnais bien quand tu dis que tu appelles ton mari pour qu’il vienne voir de ses propres yeux 😁 le jour où ENFIN j’ai réussi à les avoir impeccables, j’ai appelé mon cher et tendre pour qu’il admire la réussite, histoire d’être sûre que je ne rêvais pas, et j’ai sauté partout. C’est fou comme réussir des macarons peut nous procurer autant de joie. D’un coup, le journée normale se transforme en journée merveilleuse ! 😁
    Bravo pour ta réussite, tes coques sont magnifiques !

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *