Paptaart

Voilà une recette qui restait encore sécrète dans mes cahiers.

Aujourd’hui je la dévoile !

Une recette flamande très simple et très ancienne que j’ai dénichée, il y a 10 ans, dans un vieux livre de cuisine du terroir.

Cette tarte je la définirais comme l’intermédiaire entre la tarte au sucre et le flan. On retrouve en effet une texture de flan après complet refroidissement, mais toutefois plus moelleux, et le goût de la tarte au sucre avec cette vergeoise qui fait une « croûte » sucrée et bien dorée en surface.

Elle se réalise dans un grand moule à tarte que l’on beurre (comme celui-ci en céramique culinaire, ou sinon dans un moule Téfal, mais je déconseille fortement la papier sulfurisé qui apporte de l’humidité dans le fond des préparations après la cuisson).

Cette tarte se sert à même le plat. C’est un gâteau de famille, qui n’a pas besoin de « chichi » de « tralala ». On doit retrouver l’ambiance familiale ou amicale, réconfortante et gourmande.

Paptaart

Ingrédients

    Pour un moule à tarte de 28 à 30 cm de diamètre (moule à tarte Emile Henry, en céramique culinaire, ici)
  • 75 centilitres de lait (écrémé ici)
  • 150 grammes de sucre en poudre
  • 75 grammes de beurre doux
  • 2 pincées de cannelle en poudre
  • 225 grammes de farine
  • 3 œufs moyens
  • 50 grammes de vergeoise blonde
  • 1 cuillère à soupe de rhum blanc (15 ml)

Instructions

Préchauffer le four à 180°c, chaleur tournante.

Beurrer généreusement le moule à tarte.

Dans une casserole en inox, mettre 38 centilitres de lait (380 grammes), le sucre en poudre, le beurre coupé en morceaux et la cannelle. Chauffer à feu doux jusqu'à ce que le beurre soit fondu. Remuer et retirer du feu. Laisser tiédir.

Puis, dans le bol du robot, mettre la farine, les œufs et le lait restant (37 centilitres, 370 grammes). Fouetter vitesse 3 (Kitchenaid) pendant 1 minute. Puis ajouter le lait tiédi et fouetter encore vitesse 3 pendant 1 minute. Racler les parois du bol avec une Maryse pour vérifier que tout soit mélangé et, si nécessaire, fouetter alors encore un peu.

Ajouter enfin le rhum et fouetter encore quelques secondes.

Verser la préparation dans le moule et répartir sur la surface la vergeoise blonde.

Enfourner 50 minutes. A la fin de cuisson, la tarte doit avoir une croûte dorée sur le dessus et doit avoir gonflé.

Sortir la tarte du four dès la fin de cuisson. Laisser totalement refroidir plusieurs heures avant de servir dans le plat (ne pas mettre au réfrigérateur).

https://www.yumelise.fr/paptaart/

14 réponses
  1. kekeli
    kekeli dit :
    Si tu as d’autres recettes cachées dans tes vieux grimoires, tu peux nous les montrer, on appréciera !!!
    Je te souhaite une bonne journée. Bisous
  2. Nathalie EHRMANN
    Nathalie EHRMANN dit :
    Bonjour, je viens de tester cette succulente recette 😉 Voilà encore un délice pour mes papilles et ma balance ne vous remercie pas 😉 🙂 Une découverte que je ne connaissais pas, pas trop sucrée ! Merci !!!
  3. Babeth De Lille
    Babeth De Lille dit :
    ça fait des siècles que je n’en ai pas magné!….mon père appelait ça la tarte papin et j’ai longtemps confondu avec celle aux pommes avec 2 t, que je n’avais jamais goûtée à l’époque!
  4. Laetitia
    Laetitia dit :
    Bonsoir

    Je pourrais savoir qu’est ce que de la vergeoise blonde ?? Cette tarte me tente bien aussi … merci par avance !!!

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *